Accueil > Les auteurs > webmaster
RECHERCHE


Rubriques
inscription

  • Bienvenue
  • Web Art Style est un portail des Arts permettant de faire découvrir des Artistes et leurs Oeuvres.
    Les Artistes qui le souhaitent peuvent gratuitement publier leurs Oeuvres.
    Ce portail donne l'accès à l'art à tous et pour tous.



  • Auteur
  •   webmaster

    Créateur du Portail des Arts et des Artistes tel que le site web-artstyle.com est crée par M. Hudelot philippe, createur de sites et aussi formateur en informatique (Multimédia) pour en savoir plus allez sur le site webartstyle web-artstyle.eu

    Voir en ligne : web art style

  • Articles publiés : 42 (triés par date)   |   |

  •   Aurel Street-Artist

    Parallèlement, il approfondit le dessin et s’intéresse activement au graffiti. A 20 ans, il semble avoir trouvé sa voie dans le milieu du Street-art.

    Parallèlement, il approfondit le dessin et s’intéresse activement au graffiti.
    A 20 ans, il semble avoir trouvé sa voie dans le milieu du Street-art.

    Il choisit une démarche personnelle grâce à son animal fétiche, le Panda.
    Il justifie ce choix parce que selon lui :« le panda était l’animal qu’on peut facilement détourner graphiquement et grâce aussi au regard des gens qui le voient comme un nounours mignon et qui vont donc vite se l’approprier.

    Il est donc devenu mon personnage que j’accommode avec mes designs très fins.
    « Le fait d’avoir son style perso, on se sent plus à l’aise dans son art, on peut évoluer. »

    Par la suite au gré des rencontres et des expositions, Aurel fait la connaissance de nouveaux supports,
    les sculptures de récupération de Fab Delaunay l’inspirent le peintre et écrivain lorrain Dominique Halbeher l’encourage dans sa démarche artistique, Raphaël Seretti, sculpteur monumentaliste lui enseigne les débuts du travail de la terre.

    Aurel peut désormais fabriquer ses propres personnages.

    Mais quelque chose de plus fort l’attire encore : ce sera l’installation, le body-painting (peinture corporelle) va lui permettre de relier illustrations et photos.
    Et bien d’autres.
    Ainsi compte tenu des évolutions qui ont marqué son parcours créatif, comment peut-on définir son propre style ?
     Un style très proche de la BD.
    Ces personnages, les pandas sont le plus souvent stylisés, soulignés par des traits, des flèches dans tous les sens ainsi que d’autres signes qui gravitent autour de ces animaux fétiches dans le but d’indiquer le mouvement et accentuer la proximité avec la bande dessinée (BD).

    Un graphisme « enfantin » ? Mais ce même reproche fut adressé à l’époque à Keith Haring lorsqu’il créa son bébé radiant, le chien qui court… !

    Ce faisant en utilisant un graphisme visuel simple et facilement identifiable, l’artiste réussit à mieux communiquer avec les autres.

    Notamment le jeune public avec lequel il peut facilement attirer l’attention en restituant
    le rythme frénétiquede notre temps.D’où l’importance du mouvement et de l’exubérance visuelle qu’il insuffle dans ses œuvres.

    Aurel restitue des pulsions inouïes.tout est ici jouissif, jubilatoire mais cette folie douce cache aussi une peur inavouée que l’on devine dans le regard dessillé de certains personnages.
    Cette représentation sous le mode d’un cartoon fait surgir un univers qui est loin d’être enfantin ou naïf.

    Il exprime la vision d’un jeune adulte qui pose un regard lucide et non complaisant sur son environnement.

    Biographie rédigée
    par Christian Schmitt critique d’art.
    www.espacetrevisse.com


  •   La première rencontre d’artistes du portail webart-style.com

    La première rencontre d’artistes du portail webart-style.com a lieu le 28 juin 2019 à 19h00

    Venez découvrir et rencontrer des artistes qui seront prêt à partager leurs arts.
    En plus, après la rencontre sur le lieu TEEJAY sera en concert.


  •   Kristof photographie

    Amoureux de notre belle région du cotentin, il y a 4 ans j’ai décidé de la mettre en lumière au moyen d’un appareil photo que je venais d’acquérir. Rapidement la photo est devenu plus qu’un passe-temps, (...)

    Pour l’ouverture du studio le mardi 12 mars 2019 , je vous propose une offre exceptionnelle. Information en MP, par téléphone au 06.60.64.47.54 ou par mail kristof.photographie[@]gmail.com


    Amoureux de notre belle région du cotentin, il y a 4 ans j’ai décidé de la mettre en lumière au moyen d’un appareil photo que je venais d’acquérir.

    Rapidement la photo est devenu plus qu’un passe-temps, une véritable passion ! A tel point qu’en ce début d’année 2017, crise de la quarantaine aidant j’ai décidé d’en faire mon métier…
    Désormais je propose de nombreux services afin de m’adapter aux différents besoins photographiques des particuliers et des professionnels.
    J’ai aussi divers projet artistique en cours que vous pouvez découvrir sur mon site internet : kristof-photograhie.com

    Photographe Mariage :
    Vous allez vous marier à l’église, célébrer une union civile ?
    Je vous propose de réaliser le reportage photo de cette journée unique.
    Discret et disponible, je capture les plus beaux instants de votre événement. Pris sur le vifs ou posés, je suis à votre écoute pour que vos clichés retranscrivent l’émotion de cette journée.
    Je réalise des reportages spontanés et modernes et accompagne les mariés et leurs invités pour immortaliser ces moments intenses.

    Photographe Naissance, baptême, communion, Photographe famille :
    Vous célébrez une naissance, un baptême ou une communion ?
    Vous enterrez votre vie de jeune fille ou de garçon, vous fêtez un anniversaire ?
    Vous souhaitez un shooting personnalisé seul ou en famille. En intérieur, en extérieur, je serais heureux de mettre vos envies en lumière.

    Photographe d’entreprises et associations :
    Vous êtes une entreprise, une association sportive, un établissement scolaire. Vous êtes musiciens, professionnels du spectacle et vous souhaitez présenter vos activités.
    Vous avez une passion que vous souhaitez mettre en valeur (animaux, collections, artisanat…), je suis à votre service pour mettre en image ce qui vous tient à cœur.

    Photographe artistique :
    Envie d’un décoration originale pour votre intérieur ou envie d’offrir un cadeau surprenant à l’un de vos proches, j’ai les photos qu’il vous faut.


  •   Marie-Noëlle Lance Mrozek

    Suivent quinze années parisiennes consacrées à la création en joaillerie, au design en orfèvrerie et arts de la table puis le retour aux sources.

    De mon enfance à la Saline j’ai gardé l’imaginaire, les soirées corne de brume à lire ces histoires qui vous envolent et ouvrent les portes du rêve, de la découverte, et donnent vie et envie de dessiner les images qui dansent autour.

    Suivent quinze années parisiennes consacrées à la création en joaillerie, au design en orfèvrerie et arts de la table puis le retour aux sources.

    Pour partager un savoir-faire artistique, je choisis le domaine associatif, Familles rurales à Urville Nacqueville d’abord, les expositions d’art locales, les Maisons de quartier de la CUC et enfin Le PLE, Patronage laïque d’Equeurdreville qui m’accueille pour animer les ateliers dessin peinture adultes, enfants et famille.

    Sans oublier l’association Lire de plaisir, le lien d’expression artistique qui me permet de réunir tout ce qui m’anime : lire, imaginer, écrire et illustrer.

    D’où l’idée de travailler les pages des vieux livres oubliés avec la réalisation d’une série de tableaux habillés de papier présentés lors de l’exposition « Où vont les rêves » en mai 2015 à la Mairie de Querqueville.

    Un cheminement avec les livres comme support, des silhouettes qui s’en échappent, un peu comme dans une histoire lorsque l’on s’invente les personnages, m’amène à présenter cette recherche créative dans les mairies et médiathèques régionales accompagnée d’ateliers ouverts au public.

    Très heureuse aujourd’hui de rejoindre le web style art de Philippe pour faire découvrir mon univers de papier coloré.


  •   Emmanuel Dupont

    Emmanuel Dupont s’est illustré lors du Salon Photographique Automnal organisé par IPC 50, ce qui fait de lui le parrain pour l’édition 2018.

    Emmanuel Dupont s’est illustré lors du Salon Photographique Automnal organisé par IPC 50 il y a deux semaines en remportant les suffrages du public, grâce en particulier à deux photos prises dans le jardin public de Valognes un soir de brouillard, ce qui fait de lui le parrain pour l’édition 2018.

    Une belle reconnaissance pour cet autodidacte qui a appris la photo en suivant les conseils des uns et des autres et en regardant des heures de tutoriels sur le site YouTube.

    La photo est entrée très tôt dans sa vie puisque son beau-père, lui-même passionné, possédait sa chambre noire à la maison. (source : manche libre)


  •   Nicolas SEYVE

    Le moindre bout de ferraille qui me tombe sous la main après un passage sous mon poste a souder retrouve une seconde vie en allant agrémenter un jardin ou l’intérieur d’un particulier sous forme d’une (...)

    Titulaire d’un bac pro" Artisanat d’arts" en 1997, j’ai exercé comme modéliste dans différentes maisons de Hautes coutures Parisiennes.

    Il y a une 10 ème d’années, j’ai décidé de revenir vivre en Normandie et faute de trouver du

    travail dans ce domaine,j’ai pris un virage à 180 ° en devenant technicien au près des éleveurs laitiers en leur proposant des méthodes alternatives aux médicamenteux afin de soigner leurs animaux par les plantes et huiles essentielles.

    C’est en observant les tas de ferrailles agricoles dans les fermes que l’idée de me mettre à la sculpture métallique à germée il y a environ 5 ans et depuis cela ne m’a plus lâché.

    Le moindre bout de ferraille qui me tombe sous la main après un passage sous mon poste a souder retrouve une seconde vie en allant agrémenter un jardin ou l’intérieur d’un particulier sous forme d’une sculpture.


  •   Lelievre Annie

    Je suis sculpteur, je ne travail pas du tout au tour, tous les objets sont façonné au gré de mes envies et du Moment . Les pièces sont cuites entre 900° et 1080° (...)

    Je suis sculpteur, je ne travail pas du tout au tour, tous les objets sont façonné au gré de mes envies et du Moment . Les pièces sont cuites entre 900° et 1080° .

    Je crée des bijoux aussi en argile cuit 1, 2, ou 3 fois
    pour donner à chaque pièces un résultat final différent .
    Voilà quelques petites précisions de mes travaux concernant la céramiques. Je suis aussi peintre.

    Mes tableaux sont basés sur des animaux ou des fleurs.

    Je trouve mes inspirations au gré de mes promenades pour les fleurs, je prend des photos et je travaille à partir de celles-ci. Pour les animaux je parcours des livres ou des documentaires et comme les fleurs je part d’une photo et laisse glisser mon imagination sur ce que je veux que cela donne au final .

    Dans tous mes travaux il se trouve une partie imaginaire, et , c’est surtout cette partie qui est importante pour moi.


  •   Brudel

    Assurer la promotion du patrimoine de la Manche et de la presqu’île du Cotentin par l’image et la partager avec le plus grand nombre.

    Passionné fou de photographie et amoureux inconditionnel de notre Presqu’île du Cotentin,

    je passe le plus clair de mon temps à sillonner les chemins du littoral, les sentiers de randonnée et les routes de Normandie à la recherche de paysages sublimes et de personnages typiques, de monuments anciens et de belles bâtisses,

    de manoirs normands et de fermes fortifiées, de baies et de criques, de villages authentiques et de rues paisibles et traditionnelles avec comme seuls instruments, mon appareil photographique comme pinceau, mon œil et mes états d’âme comme palette et les caprices de la lumière, rebelle, imprévisible et sensuelle.

    Tout m’intéresse, je suis un contemplatif curieux de tout et de petits riens pourvu qu’il y est de la lumière et du contraste, de la luminosité et de la clarté, du flou et du net, de l’expression et de l’expressif, de l’originalité…Bref de l’intérêt. J’y ajoute parfois un brin de mystère en jouant avec les reflets et les transparences des éléments pour m’en servir de fil conducteur entre le ciel et la terre, entre le spirituel et le matériel.

    Un But et un Objectif :
    Assurer la promotion du patrimoine de la Manche et de la presqu’île du Cotentin par l’image et la partager avec le plus grand nombre.

    Si je devais raconter la manche et le Cotentin à un visiteur, je lui montrerais d’abord des images avant de lui dire ceci :
    « Cette terre que l’on dit verte et bleue est avant tout une Terre où la qualité de la lumière est incomparable, une Terre surprenante de beauté aux paysages à couper le souffle.
    Une Terre de Ville à la Campagne et une Terre largement ouverte sur la Mer ;
    Une Terre où l’esprit des lumières y rayonne, une Terre où de nombreux personnages illustres sont nés ou y ont vécu.

    Exposition

    • En préparation => Stuctures solidaires de l’agglomération Cherbourgeoises
    • Juillet 2018 - Mairie de Siouville Hague
    • Février 2018 - Mairie de Querqueville
    • Septembre 2017 - Fort de Querqueville - Journées Européennes du Patrimoine.
    • Mai 2015 - Octeville - Fête des Echelles
    • Mai 2014 - Octeville - Fête des Echelles
    • Octobre 2013 - Tourlaville - Collect’Art - Château des Ravalets
    • Juin 2013 - Urville Nacqueville - Relai Famille
    • Mai 2013 - Octeville - Fête des Echelles
    • Janvier 2012 - Cherbourg - MJC

  •   La Forge d’Asgeir

    Je suis artisan métallurgiste. Ce métier regroupe les compétences de féron fèvre, coutelier, fondeur de bronze, bijoutier, formeur de métaux en feuilles, taillandier et charbonnier. Ce corps de métier (...)

    Je suis artisan métallurgiste. Ce métier regroupe les compétences de féron fèvre, coutelier, fondeur de bronze, bijoutier, formeur de métaux en feuilles, taillandier et charbonnier.

    Ce corps de métier était présent dans toutes les villes au Xème siècle, l’artisan partait de la matière minérale c’est-à-dire le minerai, et le transformait en métal ; c’est le travail du féron. De ce métal l’artisan crée un objet, il devient alors le fèvre. Dans le passé on parlait de fèvre coutelier, fèvre taillandier, et désormais le seul fèvre gardé dans notre langue est l’orfèvre.

    Après avoir passé 2 ans en licence d’histoire et archéologie à l’université de Caen de 2010 à 2012 je me suis découvert une passion pour le mobilier métallique funéraire. Je me suis mis à reconstituer et reproduire des objets tels que des bijoux ou des lames avec des rapports de fouilles comme base de travail. En faisant mes recherches je me suis rendu compte que l’archéologie expérimentale me semblait être la voie à suivre.

    J’ai décidé alors de me tourner vers un expert dans le travail du métal afin de comprendre comment des artisans de l’Antiquité et du Moyen âge arrivaient à créer des métaux à partir de minerai. Ces métaux créés de manière artisanale possèdent des propriétés mécaniques et physiques hors du commun que les industries métallurgiques modernes n’arrivent pas à reproduire. Pour créer ces métaux il faut une maîtrise, une écoute ainsi que beaucoup de patience.
    C’est ainsi que début 2013 j’ai commencé ma formation. Il n’en existe qu’une seule en Europe enseignant le savoir de l’artisan métallurgiste ( féron fèvre), elle se situe dans le centre de formation Métallica et ces compétences me furent enseignées par le maître forgeron Christian Moretti.

    Nous ne sommes actuellement qu’une vingtaine de férons répartis sur le territoire français formés depuis une quinzaine d’années par Christian Moretti. Faire découvrir ou plutôt redécouvrir ce métier c’est préserver le patrimoine culturel de notre pays, pérenniser son artisanat son savoir faire et bien entendu son histoire.


  •   Irene Häfliger

    Pour autant, je n’ai jamais abandonné la peinture, passant mon temps libre - et parfois mes nuits - à respirer des vapeurs de térébenthine. C’était plus fort que moi (...)

    Née d’un père suisse et d’une mère néerlandaise, c’est dans les verts vallons de la Normandie que j’ai trouvé le juste équilibre entre les hautes montagnes et le plat pays, qui est le mieeeeeeeeeeeen... aussi !

    Très tôt, la peinture m’a enjôlée. A trois ans, j’avais déjà réalisé ma première fresque murale ! (Technique : rouge à lèvres sur mur en crépi).

    En j’en ai commis, des forfaits, depuis...
    C’est simple, plus les années passaient, plus les petits dessins dans les marges de mes cahiers envahissaient toute la page ! A 15 ans, je ne prenais plus de notes du tout. Mais ne le dites pas aux enfants, surtout !

    Après un Baccalauréat A3 arts plastiques avec mention - comme quoi même quand on dessine dans les marges il reste quelques notions des cours - et une école préparatoire aux métiers d’art, j’ai fait le choix de l’autodidactie, allant chercher l’inspiration et la technique dans le monde environnant. Ainsi, j’ai beaucoup appris au sujet de la peinture au contact des peintres.

    Avec Mecki Dauré, ce fut la peinture acrylique sur bois, et quelques travaux de petite menuiserie. Très joueuse encore malgré mon âge, j’ai fabriqué et décoré des tas de maisons de poupées, avec les meubles, textiles et détails minutieux !

    Les années 2000 m’ont vue transiter par le travail social et la création collective comme support d’épanouissement. Drakkar géant, aménagement ludique d’espace public, décoration de lieux d’accueil... Nous nous amusions bien à embellir le quotidien.

    Pour autant, je n’ai jamais abandonné la peinture, passant mon temps libre - et parfois mes nuits - à respirer des vapeurs de térébenthine. C’était plus fort que moi !

    Plus récemment, j’ai eu la chance de partager l’atelier de Bill Leyshon à Trouville-sur-Mer et de travailler avec Yves Riguidel. Leur contact stimulant a grandement contribué à enrichir ma palette.

    Voyons ce que Granville me réserve maintenant !

  • Articles publiés : 42 (triés par date)   |  |

Envoyer un message